logo
logo
Rencontrons-nous

Professionnels de santé

Date : 21 octobre 2016

Imprimer ce document

Un sondage récent, réalisé sur demande du Centre national des professions libérales de santé (CNPS), indique que 85 % des professionnels libéraux sont inquiets pour l’avenir de leur activité libérale. En cette période pré-électorale, le CNPS a souhaité mieux comprendre le rapport que les professionnels libéraux entretiennent avec le système de santé, notamment leur perception de l’organisation des soins en France, les améliorations qui seraient de leur point de vue bénéfiques, et le rôle attendu de la part du politique pour améliorer le système de santé. Les résultats du sondage sont assez édifiants.

94 % des professionnels de santé libéraux se disent ainsi assez ou très inquiets pour l’avenir de l’organisation des soins en France. Quant à l’efficacité des réformes conduites ces dernières années pour améliorer le système de santé, seuls 10 % estiment que la loi de santé de janvier dernier a été utile. Ainsi, la création du dossier médical partagé (DMP) informatisé ou encore la mise en place du tiers sont jugées négativement par les trois quarts des sondés. La réforme des agences régionales de santé est, elle jugée inefficace, comme l’instauration des URPS et l’essor de la santé connectée.

80 % des professionnels interrogés estiment également que la santé n’est pas assez abordée par les candidats à la présidentielle. Alors qu’il y a de nombreuses mesures prioritaires à prendre, comme par exemple le renforcement des soins de proximité (pour 73 % des sondés), l’amélioration de leur rémunération ou encore le développement des soins à domicile pour les patients âgés et dépendants. Et 79 % des libéraux de santé pensent que la refonte du pilotage du système de santé est elle-même prioritaire.

Pour consulter le sondage : http://www.cnps.fr/

© 2016 Les Echos Publishing