logo
logo
Rencontrons-nous

Agriculture biologique : poursuite de la croissance en 2016

Date : 29 mai 2017

Imprimer ce document

Le 23 mai dernier, l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique (communément appelée Agence Bio) a dressé le bilan 2016 de ce mode de culture en fort développement. Il en ressort qu’au cours de cette seule année, le nombre de fermes bio a augmenté de 12 %. Au 1er janvier 2017, l’Agence Bio en dénombrait ainsi un peu plus de 32 200, ce qui représente 7,3 % des exploitations françaises. Au total, 1,53 million d’hectares sont désormais cultivés en bio ou sont en conversion (+17 par rapport à 2015). Pour mémoire, en 2002, seuls 518 000 hectares, soit 1,7 % des surfaces exploitées l’étaient en bio. En 2016, 26 % des surfaces bio et en conversion étaient dédiées aux cultures fourragères, 23 % aux grandes cultures, 5 % à la viticulture, 3 % à la culture des fruits et 3 % encore à celle des plantes aromatiques et médicinales. Les 40 % restant étant des surfaces toujours en herbe. L’Agence rappelle, par ailleurs, que l’agriculture bio représente pas moins de 118 000 emplois directs en équivalent temps plein, dont 32 500 ont été créés durant les 4 dernières années.

Une progression attendue en 2017

La croissance enregistrée en 2016 devrait se poursuivre et même s’accentuer. Les estimations de l’Agence Bio basées sur les surfaces en conversion fin 2016 font apparaître une probable augmentation de 20 % des surfaces certifiées bio en 2017 par rapport à 2016 et de plus de 20 % en 2018 par rapport à 2017. « Cette augmentation des surfaces collectées en bio permettra de répondre à la demande croissante en produits bio français (+21 % en 2016) », précise, en outre, l’Agence.

© 2017 Les Echos Publishing