logo
logo
Rencontrons-nous

Professionnels de santé : de l’espoir chez les libéraux

Date : 12 mai 2017

Imprimer ce document

Plusieurs indicateurs de cette sixième édition sont, en effet, à la hausse. C’est le cas, par exemple, de la note attribuée par les libéraux de santé à la situation générale actuelle de leur profession qui monte cette année en moyenne à 5 sur 10. Ce chiffre varie toutefois selon les professions. En haut du classement : les vétérinaires (5,6/10), les kinésithérapeutes-ostéopathes (5,7/10) et les infirmiers (5,4/10) qui ont la vision la plus optimiste de la situation actuelle. Tandis qu’en bas : les pharmaciens (4,4/10), les chirurgiens-dentistes (4,4/10) et les médecins généralistes (4,5/10) attribuent une note inférieure à la moyenne.

Autre indicateur en hausse : la vision du futur de sa profession, avec une note moyenne de 4,1 sur 10. En tête des notes : les kinésithérapeutes-ostéopathes (5/10) et les vétérinaires (4,9/10), tandis que les chirurgiens-dentistes (3,6/10), les biologistes (3,7/10), les médecins généralistes et les pharmaciens (3,8/10) ont une vision plus pessimiste de l’avenir.

Enfin, 53 % des professionnels déclarent pouvoir recommander à un jeune d’exercer sa profession en libéral, principalement les kinésithérapeutes-ostéopathes (74 %) et les radiologues (67 %), contre 49 % des chirurgiens-dentistes, 34 % des pharmaciens et 27 % des biologistes.

Ces résultats en hausse ne doivent pas masquer les sources d’inquiétude et d’insatisfaction exprimés dans l’étude, comme les 48 % des praticiens interrogés qui déclarent manquer de perspectives sur leur métier ou les 67 % à dénoncer un rapport déséquilibré entre leur charge de travail et leur rémunération…

6e édition de l’Observatoire 2017 CMV Médiforce des professions libérales de santé

© 2017 Les Echos Publishing