logo
logo
Rencontrons-nous

Viticulteurs : droit d’irriguer les vignes

Date : 27 septembre 2017

Imprimer ce document

Les conditions dans lesquelles les viticulteurs peuvent être autorisés à irriguer leurs vignes produisant du vin à appellation d’origine contrôlée (AOC) viennent d’être modifiées.

Pour rappel, l’irrigation des vignes aptes à produire des vins AOC est, en principe, interdite du 1er mai jusqu’à la récolte. Désormais, sous réserve d’être prévue par le cahier des charges de l’AOC considérée, l’irrigation peut être autorisée pendant cette période, pour une récolte déterminée, à condition qu’elle ait pour objet de compenser un stress hydrique de nature à remettre en cause la qualité de la production (qualité du raisin et pérennité de la plante).

Rappel : auparavant, l’irrigation pouvait être autorisée, pour une récolte déterminée, si les conditions suivantes étaient cumulativement réunies :
– les conditions écologiques le justifiaient ;
– à partir du 15 juin au plus tôt et jusqu’au 15 août au plus tard ;
– entre les stades phénologiques correspondant à la fermeture de la grappe et à la véraison.

En outre, la déclaration d’irrigation doit dorénavant être souscrite par le viticulteur auprès de l’organisme de contrôle agréé compétent au plus tard 2 jours avant l’irrigation, et non plus le 1er jour de celle-ci.

Décret n° 2017-1327 du 8 septembre 2017, JO du 10

© 2017 Les Echos Publishing